Catégorisations grammaticales et syntaxiques
resp. D. Lemay, P. Pognan


Les techniques qui ont été développées pour l’étude de la morphologie et les méthodes syntaxiques qui y ont été associées ont une philosophie parfaitement compatible avec les travaux sur les composantes sémantique et cognitive (modularité, heuristiques, traitement de surface, absence de bruit,…) (cf. bilan). Ces caractéristiques positives devraient nous permettre de compléter, si nécessaire, l’exploration contextuelle par des modules d’analyse partielle de la morphologie avec la vérification contextuelle syntaxique nécessaire.

Les études antérieures sur la reconnaissance de formes linguistiques pour la morphologie, les études sur les séparateurs et la segmentation automatique et les études sur l’utilisation heuristique de représentations en dépendances seront poursuivies. Des chantiers nouveaux seront ouverts. Un accent fort sera porté sur l’étude syntaxico-sémantique des cadres verbaux (projet en albanais, tchèque, slovaque et slovène (en coopération avec Ljubljana)). Au niveau syntaxique, on vérifiera l’efficacité et l’adéquation à nos projets de différents types d’approche (grammaires catégorielles, grammaires de dépendances).

Les langues choisies seront le français, l’albanais (projet nouveau en coopération avec Tirana), le tchèque et le slovaque (coopération avec Prague et Bratislava), le japonais (coopération avec le NICT au Japon), le coréen (coopération avec Séoul). D’autres langues pourraient être l’objet de ces études: nous pensons en particulier à l’arabe.

Cette thématique comprendra également la réalisation de grammaires traditionnelles ainsi que des systèmes de présentation animée de faits grammaticaux (langues slaves, berbère).