Catégories grammaticales et schèmes sémantico-cognitifs (GAC, temps, aspect, espace, énonciation…)
resp. M. Abraham, D. Battistelli, J.P. Desclés

Les catégorisations grammaticales et lexicales, restent toujours au centre des préoccupations abordées par l’équipe LaLIC, dans le développement du modèle général de la GA&C (Grammaire Applicative et Cognitive). Dans le domaine de l’aspectualité et de la temporalité, nous mettrons à l’épreuve l’ensemble des concepts formels déjà bien élaborés à l’aide de la topologie (des intervalles de validation des relations prédicatives) avec la description des systèmes aspecto-temporels du japonais, du coréen et du vietnamien (thèses en cours) ; en particulier, nous testerons la pertinence de la notion de « référentiel » dans ces langues. Le schème général « des lieux quasi-topologiques », avec frontières internes et externes, a une portée cognitive qui permet de relier, dans une démarche explicative et unificatrice, les conceptualisations de la spatialité et de la temporalité, puis par abstraction des lieux plus abstraits, lieux d’activités et changements de propriétés, opérées par les langues. Ce schème sera exploité pour continuer l’analyse sémantique et formelle de la polysémie des prépositions, des préverbes et des lexèmes verbaux, en français mais également dans d’autres langues.

Les travaux sur la temporalité, l’aspectualité et des modalités à partir d’une analyse des langues donnera lieu à des propositions « d’ontologies générales » de ces trois domaines que l’on pourra comparer alors aux autres propositions élaborées actuellement en Allemagne et en Italie, ces dernières étant plus fondées sur des conceptualisations philosophiques que sur les conceptualisations sémantiques de la linguistique générale.